NOUS JOINDRE

ACCUEIL

ENGLISH

SORTIE D'URGENCE
Faire un don maintenant par CanadaHelps.org!

POURQUOI LES FEMMES RESTENT?


Parce que...



Elle est prisonnière du « cycle de la violence conjugale ».


Elle a peur que toute intervention de l’extérieur fasse augmenter la violence et que les lois ne pourront pas vraiment la protéger.


Elle a peur des actions que pourraient poser son conjoint : voies de fait, perte de la garde des enfants, enlèvement des enfants, meurtre.


Elle espère qu’il changera.


Elle se sent coupable et elle a honte, se croit responsable de la violence subie. L’agresseur lui met sur le dos la culpabilité que lui n’éprouve pas.


Elle l’aime, elle a de l’affection pour lui. (Tout a commencé par une histoire d’amour!)


Elle croit qu’elle peut l’aider, qu’elle seule peut maîtriser la situation.


Pour survivre jour après jour, elle en vient à se centrer uniquement sur l’agresseur et pense peu à son propre bien-être.


Pense qu’elle est trop âgée pour partir.


Ignorance de ses droits et des services offerts.


Facteurs économiques, peur de perte des biens, peur de la pauvreté.


Elle a peur de ne pas trouver quelqu’un de mieux. Pense ne pas être assez bien pour quelqu’un d’autre.


Pour le bien-être des enfants et/ou pour ne pas priver les enfants de leur père.


Ses valeurs personnelles ou ses convictions religieuses s’accordent mal avec l’idée de quitter son conjoint.


Fatigue psychologique. N’est plus capable de prendre des décisions.


Elle a peur de l’inconnu, peur d’être seule.


Pas de place où aller. Peur du rejet de son entourage. Isolement.


Crainte d’être expulsée du pays ou de sa communauté.


Etc.

Comment effacer vos traces